Sites créés par Languedoc-Roussillon Cinéma

Découvrez ici des sites dédiés à des films et des professionnels liés au territoire régional. Ces contenus sont composés d’informations sur les films, les décors où ils se sont tournés, les personnes qui les ont conçus et y ont participé, enrichis de documents, d’analyses, d’entretiens filmés et de témoignages.

 

Site sur le court métrage d'animation

LE SENS DU TOUCHER de Jean-Charles Mbotti Malolo

http://www.lesensdutoucher.languedoc-roussillon-cinema.fr/

Afin de permettre au spectateur de pénétrer au coeur du processus d'élaboration d'une oeuvre cinématographie, Languedoc-Roussillon cinéma réalise un site sur le court métrage d'animation Le Sens du toucher de Jean-Charles Mbotti Malolo. Ce dernier a été produit en partie dans les Cévennes dans le studio d'animation La Fabrique en 2013.

Il est présenté en avant programme du film La Nuit du chasseur de Charles Laughton dans le dispositif Lycéens et Apprentis au cinéma en Région Occitanie pour l'année scolaire 2017-2018.

 


Site sur le film

SANS TOIT NI LOI de Agnès Varda

 

 

http://www.sanstoitniloi.languedoc-roussillon-cinema.fr/

Tourné en 1985 entre Montpellier et Nîmes, le film de Agnès Varda, Sans toit ni loi est au programme du dispositif Lycéens et Apprentis au cinéma en Région Occitanie pour l'année scolaire 2016-2017.

Languedoc-Roussillon Cinéma a réalisé un site dédié au film. Il s'articule autour de 3 entrées. Le tournage, qui donne des informations sur la fabrication du film. L'analyse d'une séquence, qui interroge les enjeux cinématographiques du film. Les perspectives, qui invitent à réfléchir sur les thématiques du film.

 


Site sur le film

SUZANNE de Katell Quillévéré

 

 

http://suzanne.languedoc-roussillon-cinema.fr/

Suzanne, film tourné en partie dans le Gard en 2012, a été choisi par la coordination régionale de Lycéens au cinéma (Festival Cinéma d'Alès – Itinérances) pour être au programme du dispositif pour l’année scolaire 2015-2016.

Languedoc-Roussillon Cinéma a coordonné l’édition des brochures pédagogiques distribuées dans les classes aux enseignants et aux élèves et a réalisé un site dédié sur le film regroupant : la première séquence annotée avec des entretiens de professionnels commentant les décors du film, une analyse de séquence comparée et une entrée "En savoir plus" réunissant entretiens, films et documents.

 

 

Sur le tournage de

L'HOMME QUI AIMAIT LES FEMMES de François Truffaut

 

 

http://lhommequiaimaitlesfemmes.languedoc-roussillon-cinema.fr/

Il y a 40 ans, en 1976, François Truffaut posait ses caméras à Montpellier et dans ses alentours, pour tourner son seizième long métrage : l'Homme qui aimait les femmes.

En 2015, le film a été vu par des milliers de lycéens de la région, dans le cadre du dispositif Lycéens au Cinéma. Pour accompagner ces séances un projet autour des traces du tournage du film à Montpellier a été mené avec notamment la réalisation d’un essai filmique, tourné par Yann Sinic, et l’écriture de textes autour du film, de son tournage, de ses témoins par Guillaume Boulangé enseignant à l’Université de Montpellier.

Projet soutenu par la DRAC Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées et la Ville de Montpellier.

 

 

Bilan des actions menées

MICHAEL KOHLHAAS de Arnaud Des Pallières

 

 

http://michaelkohlhaas.languedoc-roussillon-cinema.fr/

Sont réunies ici toutes les actions menées par Languedoc-Roussillon Cinéma (repérage, tournage, diffusion, accompagnement auprès des publics) sur le film Michael Kohlhaas d'Arnaud des Pallières.

Au delà du bilan de ces actions, vous trouverez des informations précieuses sur ce film (documents de travail sur le film, photos de tournage, entretiens avec l'équipe du film) mais également une invitation à continuer de travailler avec lui.

 

 

Galerie de portraits

FABRICANTS DE FILMS

 

 

http://www.fabricantsdefilms.languedoc-roussillon-cinema.fr/

Languedoc-Roussillon Cinéma a choisi de concevoir un outil regroupant des portraits de professionnels installés en région exerçant des métiers différents. L’ensemble de ces portraits rédigés décrit la chronologie de la fabrication d’un film.

Du réalisateur à l’exploitant, du comédien à l’ingénieur du son, de la maquilleuse au chef-décorateur, ce sont 25 portraits qui ont été rédigés, accompagnés par autant de portraits photographiques.