Région

Les résidences d'artistes en milieu scolaire durant l'année 2017-2018

Désirée Snackey au lycée Rabelais de St Chély d'Apcher en Lozère
Désirée Snackey au lycée Rabelais de St Chély d'Apcher en Lozère

Durant l'année scolaire 2017-2018, différents types de projets de résidences d'artiste ont lieu dans plusieurs établissements scolaires de la région, accompagnés ou soutenus par Languedoc-Roussillon Cinéma.

Plusieurs réalisateurs.trices et photographe vont ainsi passer plusieurs semaines dans un établissement scolaire, rencontrer les élèves de manière régulière, mener des projets avec certains d'entre eux, mais aussi travailler sur leurs créations personnelles.

- Désirée Snackey était au lycée agricole Rabelais de St-Chély-d'Apcher (Lozère). Son projet de film intitulé Les A-venirs et co-réalisé avec Yann Sinic est autour du thème "Dans quel monde rural vivrons-nous en 2040 ?" : il explore le champ des possibles à travers une fiction documentée en suivant des jeunes dans leurs questionnements, leurs doutes et leurs rêves.

- Valérie Cibot est au lycée Pierre Mendes France de Montpellier (Hérault). Son projet de film s'attachera aux évènements de Mai 68 à Montpellier, à partir d’aujourd’hui, avec des rencontres avec ceux qui l'ont vécu, et les influences sur les jeunes générations.

- François Guerch est au lycée René Gosse de Clermont-l'Hérault (Hérault). Il développe un projet de court métrage de fiction avec pour paysages ceux du Pays Coeur d'Hérault.

- Eric Vanz de Godoy sera au lycée des métiers du BTP et des Arts Fernand Léger de Bédarieux (Hérault). Il développe un nouveau film en marionnettes animées à partir d'objets de natures diverses.

- Estelle Brun sera au lycée Philippe Lamour de Nîmes (Gard). Elle travaille sur des recherches visuelles, en réalisant l'adaptation animée d’une légende inuite pour un film documentaire intitulé Les Harmonies invisibles de Laurent et Vincent Marie.

- Nanda Gonzague sera au lycée agricole Rabelais de St-Chély-d'Apcher (Lozère). Il mènera un travail photographique sur la représentation des fermes et exploitations agricoles en Lozère comme futurs décors potentiels d’oeuvres de fiction.

- Laurie Grosset sera à l'école primaire de Gruissan (Aude). Elle mènera un projet sur les traces du film Cap au large de Jean-Paul Paulin (1942), avec un travail axé sur les décors du film sous forme d'installation-projection dans la ville.