Du 6 Octobre 2017 au 4 Mai 2018
Balaruc-les-Bains, Maison du Peuple

Ecrans du Sud

Une programmation mensuelle de films documentaires liés à la région
Photo du film Prud’homies de pêcheurs
 Sentinelles républicaines & maritimes

Retour des Écrans du Sud à Balaruc-les-Bains, une programmation mensuelle de films documentaires liés à la région en présence des réalisateurs/réalisatrices :

 

Séance du Vendredi 6 octobre :

Thème : Les pêcheurs

18h : Paysans de la mer, paroles de pêcheurs de Bernard Arnauld (France, Kalimago Films, 2015)

La pêche sur le rivage méditerranéen des Pyrénées.

 

21h : Prud'homies de pêcheurs, sentinelles républicaines & maritimes de Valérie Cibot et Michel Coqblin (France, 52', Mille et Une Productions, 2016)

Didier, Philippe, Iro et Antony… La force tranquille, l’expérience, la tempérance, l’impatience. Tous les quatre sont des sages parmi les pêcheurs. Comme prud’hommes pêcheurs, ils symbolisent une histoire collective commune, et font figure d’autorité auprès de leurs collègues. Aujourd’hui, leur pouvoir se retrouve pris dans les filets de décisions extérieurs à leurs territoires. Entre l’Europe, l’Etat, la Région…

 

Séance du vendredi 3 novembre :

Thème : La mine

18h : Renaissance de Olivier Moulaï (France, 67', 36vues, 2016)

Le Mont Canigó, une mystérieuse montagne où subsistent les traces de 2000 ans d'exploitation du fer.
Des hommes de la vallée et des scientifiques partent à l'aventure et tentent de faire renaître les gestes et techniques de ces temps reculés, où les mines et les forges s’animaient pour transformer le minerai en fer.


21h : Le Fond et le Jour de de Olivier Moulaï (France, 32', 36vues, 2016)

Pierre est l'un des derniers mineurs des Pyrénées. Il a travaillé 30 ans dans la mine de fer d'Escaro. Il nous parle de son travail, de sa famille, de ses rêves et ses désillusions. Son témoignage nous éclaire sur la vie de mineur et les raisons de l'abandon de l'exploitation.

 

Séance du vendredi 8 décembre :

Thème : Et l'écologie dans tout ça !

18h : Sur la piste des requins de Yanick Dumas (France, 52', Mille et Une Productions, 2015)

Aux Seychelles, dans les eaux chaudes de l’océan indien, la biodiversité sous-marine est menacée : les requins, super prédateurs au sommet de la chaine alimentaire, se font de plus en plus rares. Laurent Dagorn, directeur de recherche de l’IRD à Sète forme une équipe de scientifiques pour tenter de mieux connaitre pour mieux protéger ces poissons emblématiques. Mais après deux attaques mortelles de requins sur des touristes, ils doivent désormais tenter l’impossible équilibre : concilier les impératifs touristiques, la protection de l’environnement et les traditions locales.


21h : Longyearbyen, a bipolar city de Manuel Deiller (France, 70', Artcam Production, 2016, VOSTF)

En Arctique, la ville norvégienne Longyearbyen située sur l'archipel du Svalbard, exploite depuis 100 ans le charbon comme source d’énergie et d’économie, ce qui entraîne aujourd'hui des paradoxes environnementaux.En 2015, année d'élection municipale, le cours du charbon chute et la question du développement durable commence à émerger dans les esprits. Selon les habitants, scientifiques et politiques locaux, une course contre la montre est engagée.

 

Séance du vendredi 2 février :

Une société de production : Les Films d'Ici Méditerranée

18h : Ani-maux de Sylvère Petit (France, 52', Les Films d'Ici Méditerranée)

Pour son nouveau film documentaire Ani-Maux, Sylvère Petit nous plonge dans le quotidien des patients d'une clinique vétérinaire. Son parti pris original est de se positionner - et nous avec - à hauteur des animaux pour une expérience inédite et puissante.


 21h : Un film surprise

 

Séance du vendredi 2 mars :

Thème : En avant la musique

18h : Ce qu'on y gagne de Jean-Philippe Rimbaud (France, 55', La Trame Production, 2017)

Film documentaire autour du projet de la classe orchestre du collège Condorcet de Nîmes.


21h : Opéra Junior, l'enfant créateur de Guy Perra (France, 52', Pages & Images, 2017)

Fondé en 1990 par le compositeur et chef d’orchestre Vladimir Kojoukharov, Opéra Junior, aujourd’hui intégré à l’Opéra de Montpellier, est une structure unique en Europe. Elle propose à des enfants et adolescents issus de tous milieux culturels et sociaux de découvrir l'art lyrique, en participant à des créations de spectacles produits dans des conditions professionnelles.

 

Séance du vendredi 6 avril :

Une réalisatrice : Laurine Estrade

18h : L'Enfant dans l'arbre de Laurine Estrade (France, 52', Triptyque Films, 2012)

Les bancs de l’école primaire Léon Blum de Perpignan, sont fréquentés presque exclusivement par des enfants issus de la communauté gitane sédentaire de la ville.
L'Enfant dans l'arbre est un huis-clos dans l'école, à hauteur d'enfants.

 

21h : Ossana, la vie devant toi de Laurine Estrade (France, 52', Les Films d'Ici, 2016)

"Perpignan.
Ossana a 9 ans et une idée en tête : aller au collège et devenir coiffeuse. Dans sa famille gitane, elle serait la première à aller au bout de sa scolarité.
Au fil du temps, Ossana grandit, se transforme, se questionne. Les histoires d’amour de petite fille durent-elles toute la vie ? Jusqu’où va l’enfance ? "

 

Séance du vendredi 4 mai :

Thème : L'Art modeste

18h : Les Mondes de Di Rosa de Alyssa Verbizh (France, 52', Pages & Images, 2017)

Les Mondes d'Hervé Di Rosa est un voyage dans le monde et la tête d'un artiste hors normes. Ce film est à l'image de l'artiste, ludique, vibrionnant, abordant ses nombreuses facettes, toutes interdépendantes.

 

21h : André et les martiens de Philippe Lespinasse (France, 66', CP-Productions, 2015)

André et les martiens nous embarque pour une promenade bouleversante, dans une proximité rare avec des artistes « bruts » ou outsider, qui travaillent de façon solitaire et construisent des univers qui renversent nos perspectives sur l’art. C’est André Robillard qui nous guide. Sculpteur, dessinateur, musicien, découvert par Jean Dubuffet, il est devenu un des plus importants créateurs de l’Art Brut. Depuis 1964, il fabrique des fusils, des centaines de fusils pour « tuer la misère ».